Comment se déroule la vente d’une pharmacie ?

0 commentaire

Bon nombre de pharmaciens retraités sont dans l’obligation de céder leurs officines. Pourtant, ce type de transaction est particulièrement complexe. Le vendeur doit respecter méticuleusement les démarches imposées par les autorités compétentes. Sans cela, la vente serait déclarée nulle et non avenue. Dans ce contexte, on prendra le temps de bien se renseigner avant de se lancer dans cette procédure.

Préparer la vente d’une pharmacie : les points importants

 

La vente de pharmacie exige une préparation minutieuse. Néanmoins, il est conseillé de publier une annonce via des agences spécialisées au plus vite. Effectivement, le commerce de médicaments intéresse de moins en moins de monde. Avec le succès des parapharmacies en ligne, les officines perdent une partie de leur clientèle. Par conséquent, les personnes désireuses d’acquérir ce type d’établissement se font rares. Pour recevoir des offres dans les meilleurs délais, le vendeur a donc tout intérêt à faire part de son projet avant toute chose. À cette occasion, il doit avertir son personnel. La loi oblige le titulaire à annoncer tout projet de vente à ses employés. De cette façon, ces derniers pourront lui soumettre une proposition.

Avant de publier une annonce pharmacie, le gérant de l’officine doit également évaluer le prix de son fonds de commerce. Pour ce faire, il sollicitera un expert. Ce professionnel estimera la valeur du dépôt de médicaments sans rien laisser au hasard. Ce spécialiste peut choisir plusieurs méthodes de calcul. Néanmoins, la loi oblige à procéder à cette estimation en se basant sur l’Excèdent brut d’Exploitation (EBE). Par la suite, il faudra encore prendre en compte la rentabilité de l’établissement. Une fois ces détails réglés, il ne reste plus qu’à attendre qu’un acquéreur se manifeste. L’attente dépendra de l’emplacement de la pharmacie. Les statistiques révèlent que la région Ile-de-France est la zone géographique la plus prisée par les jeunes pharmaciens qui souhaitent s’installer.

La vente à proprement parler

 

Après que les deux parties aient convenus d’un prix, il faudra passer à la signature de l’offre d’acquisition. Ceci étant fait, le vendeur doit réunir les documents requis pour la rédaction de l’acte de vente. Cette étape prend généralement 2 à 3 semaines et s’achève lorsqu’un compromis formalisé voit le jour. Celui-ci est assorti de quelques conditions suspensives. Effectivement, l’acquéreur va mobiliser les fonds nécessaires à la transaction dans les 3 mois à venir. Lorsque la question du financement aura été réglée, il ne reste plus qu’à demander l’approbation des autorités compétentes.

Dans cette optique, on transmettra le dossier au conseil régional de l’ordre des Pharmaciens. Les responsables se pencheront sur la conformité des actes. En outre, ils s’assureront également que l’acheteur dispose de toutes les qualifications pour gérer ce type d’établissement. Une fois que tout a été validé, les membres du comité signeront le certificat d’inscription et fourniront l’autorisation d’exploitation. Après avoir reçu ces pièces, les deux parties pourront enfin rédiger l’acte final et effectuer le transfert de propriété.

Tout ce processus prend plus de 6 mois. D’où l’intérêt de solliciter un notaire spécialisé dans la cession d’officine à l’exemple de POD. Celui-ci sera en mesure de déterminer le bon prix de vente tout en accompagnant les principaux concernés dans la réalisation des différentes démarches.

 

Laissez un commentaire