Tout savoir le métier d’antiquaire

0 commentaire

Débutant par de simples collections d’objets, certaines personnes ont en fait leurs métiers : un antiquaire. Dans cet article, nous allons développer tout ce qu’il faut savoir sur cette profession.

Un antiquaire procède à la recherche et à l’acquisition d’objets anciens

Dans ce domaine, la valeur d’une chose augmente en fonction de son ancienneté. C’est le principe du marché de l’art.  Le premier critère qu’il exige est donc l’ancienneté de l’objet. De ce fait, l’antiquaire passe la majorité de son temps à aller dans les brocantes, les salles d’exposition, les vides greniers pour collecter les objets anciens.

En effet, l’acquisition des objets nécessite une grande connaissance en histoire. C’est l’une des qualités requises afin de pouvoir exercer le métier d’antiquaire de savoir reconnaitre l’objet qu’il souhaite acquérir.

Le second critère de base est l’authenticité de l’objet. En effet, l’art exige l’authenticité, l’originalité et l’unicité. Ces qualités le rendent plus valeureux.  

Un antiquaire restaure et vend les objets acquis

Une fois les objets en sa possession, le professionnel dans le domaine comme cet antiquaire en Yvelines procède à leur vente. Mais avant tout, il doit assurer le bon état des œuvres d’art afin d’augmenter leur valeur au moment de la revente. La plupart des antiquaires ont leur propre atelier de réparation afin d’assurer eux même la restauration.

Les spécificités de la profession d’antiquaire

En effet, le métier d’un antiquaire est spécifique. Il est totalement différent des autres professions qui s’exercent au quotidien. Il est à noter que l’exercice de ce métier n’exige pas de diplôme. Cependant, pour exceller dans ce domaine, il faut avoir une connaissance approfondie dans le domaine de l’histoire. Des études supérieures en rapport avec ce domaine existent et délivrent des diplômes de licence ou master dans l’histoire de l’art. Il est à noter que les antiquaires ont souvent tous déjà appartenus à une famille exerçant ce métier auparavant. De ce fait, les connaissances, les compétences se transmettent de génération en génération.

Ensuite, être antiquaire exige certaines qualités. En premier lieu, il y a la passion. En effet, il est difficile voire même impossible d’exécuter ce travail si l’on n’y trouve goût, car cela affectera notre motivation à la recherche et à la connaissance approfondie du sujet.

En second lieu, il y a la curiosité. Elle est ralliée à la passion, car la passion entraîne la curiosité. Quand on est passionné par quelque chose, il est dans notre nature de vouloir en savoir le maximum sur cette chose et d’utiliser tous les moyens possibles afin de maîtriser la chose en question.

Dans le domaine de l’antiquaire, il est nécessaire d’avoir un esprit curieux des histoires anciennes et afin de satisfaire cette curiosité, le sujet a pour devoir de lire des livres anciens.

Et en dernier lieu, il y a la gestion. Étant donné que le principe du métier est le commerce, il est important de savoir gérer sa boutique et d’être convaincant pendant les ventes. Le sujet sera donc un petit entrepreneur et devra avoir des notions de gestion, commerce et marketing.    

Laissez un commentaire