Séjour en Thaïlande : une alternative pour découvrir un monde sauvage à Khao Sok

0 commentaire

Khao Sok est un parc national du sud de la Thaïlande, entre Surat Thani et Phuket. Recouvrant une superficie de 740 km² avec sa forêt vierge, il offre un endroit de prédilection pour les amoureux de la nature. En plus de sa jungle intacte, Khao Sok abrite d’impressionnantes formations karstiques calcaires, un lac artificiel Cheow Lan, une faune et une flore particulière comme la fleur géante Rafflesia. Plusieurs possibilités permettent d’explorer le parc, notamment en safari à pied, en canoë, en rafting ou encore kayak sur la rivière Sok. Si vous souhaitez découvrir cet univers spécial, voici quelques informations dont vous aurez sûrement besoin avant de vous envoler pour la Thaïlande.

Khao Sok,  l’une des plus anciennes forêts tropicales humides de la planète

On dirait que Khao Sok est un monde perdu. Vieille de 160 millions d’années, Khao Sok mérite réellement le détour durant un voyage en Thaïlande. En étant un parc national protégé depuis 1980, le parc offre une biodiversité incroyable et des paysages luxuriants. C’est un sanctuaire sauvage où il fait bon faire du trekking. Si vous souhaitez choisir le mode de voyage sur mesure Thaïlande, vous aurez l’occasion d’inclure ce parc dans votre parcours. Bien qu’il fasse partie des joyaux naturels du pays, le parc de Khao Sok reste méconnu.

De ce fait, chaque recoin du site est envahi par la nature, même les gigantesques montagnes de karst culminant à 980 m. De plus, de par sa situation dans la zone la plus humide du pays, il est souvent arrosé par les moussons toute l’année. Malgré tout, Khao Sok est un terrain de jeu pour les randonneurs. Des sentiers balisés permettent de l’explorer sans aucun souci, notamment à travers la forêt, au pied des falaises karstiques et les rochers calcaires. En chemin, il est possible de tomber sur de magnifiques cascades, des grottes ou des rivières. Sinon, il est aussi possible de faire des petites balades en canoë sur la rivière Sok ou sur le lac de Chiew Larn.

Un parc abritant une faune et une flore considérables

De par les conditions climatiques et géographiques dans la région, Khao Sok reste un étonnant sanctuaire de la vie sauvage. Il abrite une importante biodiversité dont une faune et flore particulière. C’est dans ce parc que vous pourrez par exemple découvrir les sympathiques Gibbons, une espèce de singe de la famille des grands singes. Cette espèce se distingue particulièrement par leurs cris similaires à des chants au fin fond de la jungle. D’autres créatures fascinantes sont aussi présentes dans le parc à savoir les tapirs, les cerfs aboyeurs ou les papillons. Pour les amateurs d’avifaune, le parc en compte environ 300 espèces d’oiseaux.

En plus de cela, le parc abrite également des animaux très dangereux comme les pythons, les léopards ou encore les cobras, mais il n’y a rien à craindre, car il y a peu de chance de les voir. Toutefois, méfiez-vous des sangsues durant la période humide. La forêt est aussi recouverte d’une multitude d’arbres d’une densité inimaginable. Il y a même ceux qui peuvent atteindre 65 mètres de hauteur. Si vous avez l’occasion de visiter le parc de novembre à janvier, vous aurez l’occasion de voir fleurir la très rare Rafflésie. Bien qu’elle se dévoile charmante avec son immensité, elle dégage malencontreusement une odeur fétide de viande en décomposition.

 

Laissez un commentaire