Les techniques efficaces pour réduire son accent en anglais

0 commentaire

Qui n’a jamais rêvé de passer inaperçu dans un pays anglophone ? La méthode verbo-tonale, l’imitation, l’entrainement de votre appareil vocalique, la transcription phonétique internationale sont autant de possibilités pour réduire votre accent français en anglais.

apprendre l'anglais

La méthode verbo-tonale : entraîner son oreille

La méthode verbo-tonale repose sur l’hypothèse que nous n’entendons pas tout les sons, notre oreille s’étant habituée à notre propre langue au détriment des autres. Si vous n’entendez pas bien, il est donc impossible de reproduire. Il faudrait donc rééduquer son appareil auditif, en écoutant régulièrement de l’anglais afin de l’entendre correctement. Une fois votre ouïe habituée aux sonorités de cette langue, vous serez en mesure de les reproduire.

Pour se faire, vous pouvez écouter films et séries en VOSTFR : il est également intéressant d’être en contact avec un anglophone quotidiennement, pour l’écouter parler.

L’imitation exagérée des natifs afin de parler comme eux

Cette technique, qui pourrait être confondue avec un exercice théâtrale, vous permettra de vous approprier les sons de l’anglais et d’être à l’aise dans votre prononciation : en commençant par exagérer chaque son, votre appareil vocalique les intégrera plus rapidement, tout comme votre cerveau, ce qui vous permettra de les reproduire naturellement à terme.

Des cours particuliers dans ce cadre peuvent être particulièrement intéressants : vous écouterez, puis imiterez votre professeur en exagérant, et il vous corrigera. Vous pouvez bien évidemment pratiquer l’imitation devant une série ou un film : mettez pause, et imitez les acteurs ! Un mot, une phrase, un son : commencez par ce qui vous est facile et augmentez petit à petit la difficulté.

Faites cependant particulièrement attention : l’accent américain et anglais sont différents. Si vous souhaitez apprendre à parler anglais comme la majorité des anglophones, il sera peut-être plus intéressant pour vous d’imiter seulement les natifs américains. En revanche, si vous êtes un puriste, concentrez-vous sur les anglais. Dans tout les cas évitez de mélanger les deux dès le début : vous risquez de ne plus les distinguer, et de vous perdre dans des sonorités à la fois proches et éloignées.

Bien prononcer l’anglais en entraînant son appareil vocalique

Pour cette méthode, il est quasiment indispensable de passer par des cours particuliers afin d’en savoir plus : pour savoir précisément où et comment se prononce chaque son en anglais, il est nécessaire de passer par un expert en prononciation. Savoir comment prononcer le R en anglais, le son « ou » correctement ne s’improvise pas et il sera indispensable de passer un professionnel qui vous donnera la théorie, et corrigera votre pratique.

Prononcer correctement chaque mot avec la phonétique internationale

En anglais, un même son peut prendre différentes écritures, ce qui peut vite rendre compliqué l’acquisition d’un bon accent pour un francophone, d’autant plus que nous avons tendance à lire en langue étrangère comme nous lisons dans notre propre langue. C’est une erreur : la transcription phonétique internationale vous permettra de vous rendre compte du son réel d’un mot, même sans l’entendre. Ainsi, transcrire les mots anglais vous permettra d’en découvrir davantage sur la réelle prononciation des mots, chaque transcription correspondant à un son. N’hésitez pas à en découvrir davantage.

Il est là aussi intéressant de faire appel à un professeur : cela vous permettra d’être fixé sur la sonorité de chaque transcription afin d’utiliser correctement cet outil.

Laissez un commentaire