La situation économique de la Taïwan en 2020

0 commentaire

Après avoir traversé ce que le monde a traversé, comment se porte l’économie de Taïwan ? Taïwan, cet exemplaire des dragons asiatiques qui ont maintenu un taux de croissance positif juste avant l’événement covid-19.

Les Taïwan News sont plutôt élogieuses

Le plan de relance dont le pays a bénéficié en 2020 pour faire face à la pandémie l’a aidé à résister au risque d’écroulement. Sa valeur a été multiplié par trois par rapport au plan de soutien initial. Les ministères disposent d’une marge de manœuvre 3,5 fois les 40 Md TWD prévus initialement et les entreprises taïwanaises ont pu survivre grâce à une trésorerie épaulée par un fond global de 700 Md TWD, au lieu des 200 prévus, injecté par la banque centrale taïwanaise (CBC) dans le système bancaire. Maintenant encore, la croissance du chômage est contrée par un plan de lutte mettant en jeu des subventions valant 2,45 Md €, les compagnies aériennes domestiques jouissent d’une réserve de prêt de 1,51 Md € et le secteur de la santé est soutenu par une enveloppe de 384 M €.

Des principes économiques auxquels Taïwan doit sa solidité

Taïwan a pu mettre en œuvre son plan de relance grâce à une économie soutenue par des exportations continues malgré la pandémie. Pour ne parler que de sa croissance au cours du premier trimestre 2020, les exportations taïwanaises vers la Chine et Hong-Kong ont augmenté de 8,9 %, de 6,7 % vers le Japon et de 4,7 % vers le Etats-Unis. Le tout s’évalue à quelque 130,9 Mds USD, la Chine absorbant 41,5 % des exportations. Pour ce qui est de la situation financière du pays, Taïwan est le détenteur des 4e réserves de change au monde : 481 Md USD. Aux Taïwan News, il est rapporté que le pays est susceptible de réaliser un bond de 3,5 % au niveau de la croissance économique en 2021 d’après la Banque Asiatique de Développement.

Un avenir économique défini par une volonté politique forte

Taïwan est aujourd’hui dirigée par une femme à la volonté de fer, Tsai Ing-wen. Sa politique économique se fonde sur une politique industrielle volontariste qui se situe dans le prolongement du programme de modernisation économique initié il y a 4 ans de cela. Prenant exemple sur le succès rencontré par le pays dans l’industrie des masques médicaux à l’occasion de la pandémie, cette politique cible les industries du TIC, la cyber sécurité, le secteur des biotechs et des technologies médicales, les industries de la défense, les énergies vertes et renouvelables et le secteur des stocks stratégiques.

Nous retrouvons en fin 2020 une Taïwan qui ne se porte pas trop mal grâce à l’efficacité de sa relance économique qui soutient une assise économique déjà solide. L’avenir semble même prometteur si l’on se basait sur la volonté politique qui la guide aujourd’hui.

Laissez un commentaire