Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

0 commentaire
Le système endocannabinoïde (SEC), découvert grâce au plant de cannabis stimulant ce mécanisme, se définit comme un fonctionnement interne à l’organisme, propre à réguler son équilibre physiologique. Il constitue de ce fait un élément essentiel à la santé humaine.
plantes de chanvre

Les fonctions du SEC

Selon les scientifiques, le système endocannabinoïde doit s’entendre comme un système de communication agissant en tant que régulateur homéostatique. Autrement dit, le SEC assure l’équilibre biologique du corps.
A titre d’exemple, il fonctionne pour maintenir la température du corps à 37°, moduler la pression sanguine, la glycémie, ou encore pour influer sur les capacités d’apprentissage et gérer les réponses au stress. Les études déterminent ainsi le rôle du SEC au niveau du système nerveux central et périphérique, du système endocrinien, des tissus immunitaires et du métabolisme corporel.Si chaque personne possède un tel système, la « tonalité endocannabinoïde » (volume de cannabinoïdes produits par le corps) peut varier d’un individu à l’autre et présenter une certaine carence, voire un excès. Il est alors recommandé une pratique sportive et/ou une alimentation particulière de façon à stimuler ce système de façon adaptée.
Dans d’autres cas, des maladies peuvent survenir en raison de dysfonctionnements homéostatiques, tels que le diabète, l’obésité, l’arthrite, l’ostéoporose ou encore l’hypertension.Le SEC fait l’objet de nombreuses études en raison des thérapies intéressantes qu’il inspire. En effet, certains problèmes de peau comme le psoriasis, les pathologies liées à l’appétit et au poids, ou encore les cancers, se développent selon un processus biologique que le système endocannabinoïde peut contrer du fait de la nature même de son fonctionnement et de son rôle dans les différentes parties du corps humain.

Le fonctionnement du SEC

Le système endocannabinoïde implique trois éléments différents dans son processus, chacun présentant une fonction et une action propre : les endocannabinoïdes produits en réaction à un stimulus extérieur (stress, chaleur…), les enzymes (protéines) qui les synthétisent puis les détruisent, et les récepteurs CB1 et CB2 principalement.

Les endocannabinoïdes sont des molécules dites de signalisation activant les récepteurs du SEC, présents au sein des membranes de nombreuses cellules du corps sur lesquelles elles viennent se fixer. Ces récepteurs jouent donc un rôle de filtre qui provoque une modification de l’activité de la cellule qu’après reconnaissance de l’endocannabinoïde venant le solliciter.

Le changement intracellulaire va induire la régulation d’un état dont la stabilité est menacée, et ce uniquement dans le cadre du processus que le récepteur influence. Le CB1, reconnu pour ses effets euphorisants, se concentre par exemple sur la mémoire, la régulation de l’appétit et le traitement des émotions. Il a été principalement localisé au sein du système nerveux, mais également dans la moelle épinière, les muscles squelettiques et le pancréas, tandis que le CB2, ciblant les inflammations et les maladies, demeure essentiellement dans les cellules immunitaires, ainsi que dans les os. Ces deux récepteurs se trouvent également dans le foie, les cellules graisseuses, le système reproductif ou encore l’appareil digestif.

Des questions ? Cliquez ici afin d’en savoir plus !

Laissez un commentaire