Le métier d’ingénieur fluides

0 commentaire

La production d’énergie propre est devenue un enjeu capital. L’ingénieur fluides, énergies, réseaux et environnement se soucie de la qualité de l’air, du traitement des eaux et de la gestion des déchets dans le domaine industriel. 

Les missions de l’ingénieur fluides

Cet ingénieur fait rimer production d’énergie et innovation. Il met sur pied des systèmes techniques faisant circuler l’eau (glacée sous la forme de vapeur), l’air (chaud, froid ou conditionné) ou le gaz pour réduire la facture énergétique. Il doit parfois se charger de l’exploitation de ces divers systèmes. L’ingénieur fluides dirige, dans ce cas, une unité de valorisation énergétique, à savoir, production de chauffage par le biais d’une chaleur provenant d’une usine d’incinération ou de biogaz via des matières organiques qui se décomposent dans une décharge.

Dans une société d’ingénierie des fluides basée dans le domaine du bâtiment, l’ingénieur met son expertise au service de l’efficacité énergétique. Il apporte ses conseils aux maîtres d’œuvre pour la construction d’habitations à basse consommation.

Salaire et formation d’un ingénieur fluides

Un ingénieur fluides, énergies, réseaux et environnement accède à son métier par le biais du diplôme d’ingénieur génie de l’eau et de l’environnement ou celui d’ingénieur et gouvernance des risques.

Une formation d’ingénieur spécialité fluides et énergies et efficacité énergétique permet également d’exercer ce métier. Un débutant gagne entre 2500 € et 2900 € bruts par mois et un cadre confirmé peut gagner jusqu’à 5000 € bruts mensuels.

Les compétences requises

L’ingénieur fluides doit être apte à l’organisation et à l’intégration de données dans un modèle mathématique et, ensuite, de les interpréter pour en tirer les conclusions qui s’imposent et les analyser de façon critique.

Il doit être disponible pour effectuer des astreintes, notamment les nuits et les week-ends. Les marchés s’internationalisant de plus en plus, ce professionnel se déplace fréquemment à l’étranger et doit donc maîtriser, au minimum, l’anglais. L‘ingénieur fluides doit être autonome et posséder un bon sens du contact et de la communication.

Les secteurs d’activités qui recrute des ingénieurs en mécanique des fluides

BTP (bâtiment et travaux publics) :

Bien que ce secteur soit en crise depuis quelques années, il demeure l’un des premiers employeurs de France. Les jeunes diplômés trouveront leur voie dans une société d ingénierie fluides oeuvrant dans la rénovation énergétique et les projets d’infrastructures.

Energie :

Le domaine de l’énergie a longtemps eu le vent en poupe mais est assombri avec les incertitudes pétrolières et nucléaires actuelles. Cependant, le secteur des énergies renouvelables promet de belles opportunités.

Fonction publique :

La Fonction Publique, riche de ses 5,5 millions d’’agents, possède le plus gros vivier d’emplois et possède, notamment, un secteur société d’ingénierie fluides. Elle connait une vague très importante de départs à la retraite. Ces postes possèdent différents niveaux de qualification.

Laissez un commentaire