Installer un ascenseur adapté aux personnes à mobilité réduite

0 commentaire
Le handicap reste jusqu’à aujourd’hui une préoccupation importante dans la vie quotidienne. En février 2005, une loi a été votée prévoyant l’accès facile aux personnes à mobilité réduite dans tous les ERP. En dépit de cela, des points essentiels sont à prendre à considération.

ascenseur handicapé

Qu’est-ce qu’on entend par personne à mobilité réduite ?

Une personne à mobilité réduite appelée aussi PMR concerne non seulement les gens en situation de handicap, mais également tous ceux qui sont gênés dans leurs déplacements en général. À titre provisoire ou permanente, cette appellation regroupe ainsi plusieurs catégories de personnes distinguées selon leur handicap, leurs tailles, leur âge, leur état de santé, les appareils qu’elles utilisent pour se déplacer ainsi que les choses ou les personnes transportées. Pour tous ces gens, effectuer un déplacement tant qu’à l’extérieur qu’à l’intérieur d’un ERP ou d’un logement individuel constitue une très grande difficulté si malheureusement aucun aménagement n’a été réalisé à leurs égards. Parfois, cela peut amener à soulever des questions sur le droit de l’homme.

Les avantages d’un ascenseur pour les personnes qui ont des difficultés pour se déplacer

Afin de préserver le droit des personnes à mobilité réduite, il existe déjà des dispositifs de grande envergure relatifs à leur accessibilité. Que ce soit un déplacement à l’intérieur ou extérieur, leur fonction reste toujours à peu près la même chose.

À l’extérieur

Un ascenseur d’extérieur convient parfaitement à une grande catégorie d’endroits publics : des établissements scolaires, des bureaux, des centres commerciaux, des bâtiments municipaux ou encore des musées. Comme son nom l’indique, l’ascenseur extérieur est installé en dehors de la maison ou de l’immeuble. Cet équipement s’adapte tout aussi bien dans les pays chauds que dans les pays à forte température. Il devient alors plus facile pour les PMR de passer d’un étage à un autre, quelle qu’elle soit leur difficulté. Toutefois, l’installation de cet ascenseur doit se réaliser en toute conformité aux différentes réglementations.

À l’intérieur

Si vous souhaitez installer un ascenseur pour une personne à mobilité réduite dans votre domicile, des modèles de toutes tailles sont effectivement disponibles. En allant d’un équipement ordinaire au plus luxueux, l’installation de cet ascenseur, notamment pour les handicapés, les vieilles personnes, les personnes malades ou enceintes, est d’une utilité considérable. Ensuite, le choix dépend particulièrement des besoins et le pouvoir d’achat de tout un chacun.

Les règles conformes à l’installation d’un ascenseur pour les PMR

Des dispositifs plus spécifiques doivent être pris en considération en installant un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite, qu’il soit aveugle, sourd, handicapé ou tout simplement en difficulté provisoire. Voici cités après quelques exemples de critères à respecter vis-à-vis de la pose d’un ascenseur. N’hésitez pas à en savoir davantage.

  • Pour les personnes en fauteuil roulant, les portes de l’ascenseur doivent être au minimum de 0,80 m de largeur afin que le fauteuil puisse y entrer. Les boutons de commande doivent être d’une hauteur moins de 1,30 m et la profondeur de la cabine est de 1,40 m avec une largeur de 1,10 à peu près.
  • Pour les personnes aveugles, le revêtement du sol entre celui du palier et de la cabine doit être parfaitement détectable. Un avertissement sonore annonçant l’arrivée et le départ est nécessaire. À côté des boutons, des inscriptions en braille doivent transcrire les touches.
  • Les sourds, quant à eux, nécessitent particulièrement des messages visuels.
  • Pour les personnes en difficulté provisoire, il est de leur devoir de respecter l’excès de poids ainsi que le nombre de personne pouvant entrer dans l’ascenseur.

Laissez un commentaire