Quels sont les différents types de toiture végétalisée

0 commentaire

Vous cherchez un style original pour votre toiture ? Si tel est le cas, un « toit végétal » est une option qui ne peut que vous intéresser. En effet, il s’agit d’un modèle de couverture très design et aussi écologique. Également appelée « toit vert », c’est une toiture, généralement aménagée en toit-terrasse ou pourvue d’une faible pente, recouverte de végétation. Cette dernière peut se constituer de toutes sortes de plantes allant des basses herbes jusqu’aux très grands arbres. Ainsi, selon le niveau de la végétalisation s’y développant, on peut distinguer trois types de toits végétalisés, dont : la toiture végétalisée extensive, la toiture végétalisée semi-extensive et celle intensive.

Toiture végétale extensive

Il s’agit du type de toit végétalisé le plus couramment observé surtout dans les villages de montagne. Il est recouvert  d’une végétation  basse telle que des variétés d’herbes, des épices,  ou encore de plantes grasses comme le sédum ou les mousses. Ainsi, une assez fine couche de substrat, soit moins de 15 cm d’épaisseur, suffit pour le développement de ces végétaux sur la toiture. Ce qui permet une facilité de pose laquelle ne nécessite pas obligatoirement un permis particulier ni l’intervention d’un professionnel. Vous pourriez vous en charger vous-même si vous êtes un amateur de travaux de toiture. N’empêche que l’expertise d’un couvreur vous sera toujours bénéfique.

La végétalisation extensive est idéale sur un toit plat ou avec une pente de moins de 45°. Bien que les végétaux absorbent efficacement l’humidité sur votre toiture, il faut toujours s’assure que les systèmes de drainage et de canalisation d’eau soient bien fonctionnels surtout pour les toits-terrasses. En ce qui concerne la toiture inclinée, cela n’est pas tellement nécessaire vu que l’eau de pluie s’écoulera facilement vers les gouttières.

Par ailleurs, ce type de toiture n’a pas besoin d’un entretien très fréquent. Ce qui est génial étant donné qu’il s’agit d’un terrain non praticable et donc assez difficile d’accès.

En outre, comme le poids de la végétation et de son substrat n’est pas assez lourd, soit aux environs de 70kg le mètre carré, il ne nécessite pas forcément un support très solide et robuste.

Toiture végétale semi-extensive ou semi-intensive

Il s’agit d’un type intermédiaire entre la toiture végétalisée extensive et celle intensive. De ce fait, ici le toit se trouve recouvert, non seulement de plantes basses, mais également de différentes sortes de végétaux à l’exception des grands arbres. Ainsi, l’épaisseur de la couche de substrat est beaucoup plus grande par rapport à celle de la végétalisation extensive. Elle peut varier de 15 à 30 cm selon que la végétation comporte ou non des arbustes. Aussi, par conséquent, il se doit d’être entretenu plus fréquemment.

Toiture végétalisée intensive

Cette toiture est aménagée telle une sorte de jardin sur la terrasse. Elle n’est idéale que sur un toit quasi-plat ou pourvu d’une faible pente de moins de 15°. Sur le toit peuvent pousser toutes variétés de végétation, y compris de grands arbres. On peut même y cultiver des légumes et autres plantes comestibles, réalisant ainsi un petit potager situé en hauteur. Donc, la couche de substrat utilisé doit être suffisamment épaisse  pour assurer  un développement  optimal des plants.

Ceci étant dit, vu la diversité des végétaux qui y poussent, l’entretien de la toiture doit se faire de manière plus régulière et soignée. Ce qui est tout à fait possible, car l’accès y est plus facile. On peut même y circuler comme bon nous semble. Aussi, pour éviter que les racines des grosses plantes n’endommagent  le toit sous-jacent, des couches ou membranes  d’étanchéité supplémentaires s’avèrent nécessaires.

De plus, il est évident que planter un jardin sur une terrasse n’est pas chose facile. Cela nécessite obligatoirement bon nombre de calculs préalables.  De ce fait, il est préférable de faire appel à ce couvreur en Calvados qui est un expert dans ce domaine pour effectuer les opérations.

D’ailleurs, pour cette végétalisation intensive pesant approximativement 200kg/m2, il faut impérativement un support très solide comme le béton.

Laissez un commentaire