Les causes des démangeaisons du téton pendant la grossesse

0 commentaire

Porter une grossesse est une expérience hors du commun qu’une femme désire vivre au moins une fois dans sa vie. Mais, être enceinte engendre des changements non négligeables du corps féminin et est très souvent accompagné d’une diversité de symptômes. C’est le cas des démangeaisons qui touchent plusieurs parties du corps, dont les tétons. Découvrez pourquoi le téton gratte parfois chez la femme enceinte afin de prendre éventuellement des dispositions pour y trouver une solution.

Bouleversements hormonaux

 

Si votre téton vous gratte durant la grossesse, cela pourrait être dû à des bouleversements hormonaux. Ce type de phénomène se produit très souvent dans le corps de la femme enceinte, et ce de diverses manières. En cas de bouleversements hormonaux, une sécheresse cutanée peut apparaître. La cause fondamentale est le fait que le taux d’œstrogène soit plus élevé, ce qui a pour conséquence de modifier l’aspect de la peau. Elle devient plus sèche, une situation qui fait naître une envie de se gratter au niveau notamment des tétons et du ventre. Cette sécheresse cutanée engendre également l’apparition des vergetures qu’on remarque sur diverses parties du corps de la femme en grossesse.

Les réactions allergiques

 

Dans certains cas de téton qui gratte, après enquête médicale, on s’est rendu compte que le problème est dû à une réaction allergique. Le corps de la femme enceinte a donc été en contact avec un produit qu’il ne supporte pas. Cela pourrait être un médicament, un détergent, un déodorant, un produit cosmétique ou tout autre élément mal accueilli par l’organisme de la future maman. En général, en cas d’un tel problème, les démangeaisons du téton cessent lorsque la cause de la réaction allergique est éliminée.

Les transformations du corps

Quand une femme prend une grossesse, son corps se transforme. On remarque par exemple que ses seins prennent du volume, ce qui est tout à fait normal puisqu’ils se préparent pour l’allaitement. Les fibres de cette zone du corps s’étirent rapidement, une situation qui provoque la sensation de démangeaison. Après transformation, les seins de la femme enceinte s’arrondissent, deviennent plus durs et peuvent peser 200 g en plus. Au fur et à mesure que la grossesse évolue, le ventre commence à grossir. La peau s’étire aussi et cette envie de se gratter survient.

Une cholestase intrahépatique parfois en cause

 

Les démangeaisons du bout du sein apparaissant chez la femme enceinte sont souvent la conséquence d’une cholestase intrahépatique. Il s’agit d’une incapacité du foie à fonctionner normalement dans le cadre de l’élimination complète des éléments de la bile. Quand un tel problème survient, les sels et les acides biliaires sont présents dans le sang de façon anormale. Et cela provoque une folle envie de se gratter. Une cholestase intrahépatique n’est pas dangereuse pour la future maman. C’est une affection bénigne. Il ne faut cependant pas la négliger car elle peut agir sur le futur bébé. Une consultation est ainsi recommandée pendant la grossesse pour savoir si le fœtus est menacé ou pas par la cholestase intrahépatique. Sachez que le plus souvent, son apparition est effective au cours du troisième trimestre de la grossesse.

Facteurs d’aggravation

 

En principe, il n’y a pas de raison de s’inquiéter lorsque le téton gratte pendant la grossesse. Mais certains facteurs peuvent aggraver la situation. C’est notamment le cas lorsqu’avant la conception du bébé, la maman sentait déjà ce type de symptôme. Elle aura alors tendance à se gratter plus fréquemment et anormalement les tétons et le ventre. En outre, si la femme enceinte souffre de certaines maladies, comme l’eczéma, l’urticaire ou la dermatite atopique, elle pourrait se gratter plus souvent. Une consultation médicale est envisageable pour mieux gérer cette situation.

Laissez un commentaire