Le cashback : une opportunité à saisir pour booster le chiffre d’affaires de sa boutique en ligne

0 commentaire

L’e-commerce suscite l’intérêt de plus en plus d’entrepreneurs. En effet, il existe plusieurs méthodes permettant de créer sa propre boutique en ligne. Seulement, le nombre d’échoppes virtuelles ne cesse de croître. Aujourd’hui, chaque e-commerçant doit se démarquer pour attirer les consommateurs. Dans cette optique, quelques vendeurs ont eu l’idée de rejoindre un réseau cashback.

Qu’est-ce qu’un système de cashback ?

Le cashback est un terme anglais qui signifie « remboursement ». En faisant ses courses sur une boutique en ligne affiliée à un réseau cashback, comme Lyoness France, l’internaute obtient de l’argent en retour de ses achats. Ainsi, l’e-commerçant parvient à fidéliser ses clients.

Contrairement aux idées reçues, cette rétrocession ne vient pas directement du vendeur. Les acheteurs doivent s’inscrire sur un site de cashback pour profiter de cette offre. Le cashbacker redirige les particuliers vers l’e-shop qui les intéressent. C’est seulement de cette façon que les achats seront comptabilisés.

Pour l’e-commerçant, ce système s’apparente à un programme d’affiliation. En rejoignant un réseau cashback, une échoppe virtuelle parvient à se créer un nouveau canal de vente. Le vendeur doit verser une commission au cashbacker en fonction du montant dépensé par le consommateur redirigé. Une partie de cette somme sera ensuite reversée à l’internaute en guise de remboursement.

Ce procédé permet d’accroitre le chiffre d’affaires de sa boutique en ligne et d’améliorer sa réputation. Les acheteurs sont en effet constamment à la recherche de promotions diverses. En faisant leurs courses sur un site e-commerce sous cashback, ils n’auront plus à attendre les soldes pour conclure de bonnes affaires. D’ailleurs, le pourcentage de remboursement offert par le cashbacker sera revu à la hausse au fil du temps.

Comment rejoindre un réseau cashback ?

L’e-commerçant doit tout d’abord consulter un site de cashback. Il y trouvera toutes les informations concernant ce genre de procédures. Dans tous les cas, il s’agit généralement de remplir un formulaire pour s’inscrire en tant que vendeur. Les responsables recontacteront l’intéressé dans les plus brefs délais. Une phase de négociation est ensuite amorcée. À cette occasion, les deux parties détermineront le montant de la commission. De plus,  les modalités de payement seront également fixées. Une fois que ces détails ont été réglés, il faut encore signer un contrat de partenariat. Enfin, certains modules seront ajoutés à la boutique en ligne pour comptabiliser les achats effectués par les clients redirigés.

Afin de conclure une bonne affaire, il faut bien choisir son système de cashback. Plusieurs plateformes sont aujourd’hui disponibles en France. Quelques-unes offrent des cashback cards aux acheteurs. Ce qui permet aux particuliers de recevoir des remboursements en faisant leurs courses dans une boutique physique affiliée au réseau.  Ce qui permet aux commerçants traditionnels d’observer une croissance des ventes.

Laissez un commentaire