Allergie au soleil : quels symptômes et quels traitements ?

0 commentaire

L’été arrive et avec elle, de longues journées sous le soleil. La peau peut souffrir d’une réaction cutanée anormale suite à une exposition aux rayons du soleil. Cette réaction qui touche essentiellement les femmes et 900 000 personnes chaque année, est due à une sensibilité particulière du corps. Zoom sur les signes physiques et les traitements de l’allergie solaire.

Les signes extérieurs d’une allergie au soleil

90% des maladies cutanées dues au soleil sont causées par une allergie au soleil. Cette affection, qui est sans gravité, se déclenche aux premières expositions solaires estivales. L’allergie solaire, également appelée lucite estivale, constitue une affection de  l’épiderme due à une forte exposition aux rayons du soleil. Cette allergie concerne 10% environ des adultes, et en grande majorité les femmes ayant une peau claire. Elle apparaît entre un et deux jours après l’exposition au soleil. L’allergie au soleil se traduit par l’apparition de rougeurs ou de petits boutons sur les parties corporelles trop exposées, les bras, le décolleté et le dessus des pieds en général. Ils se présentent de manière générale sous forme de plaques ou de façon uniforme. Les cloques, les petites pustules ou une forte démangeaison sont les autres symptômes. Ces réactions cutanées touchent très rarement le visage, mais sont très visibles sur le décolleté, les avant-bras, le cou, les bras, les jambes, les mains, le dos, le dessus des pieds et les épaules. L’allergie solaire à ne pas confondre avec le coup de soleil se dissipe progressivement, surtout lorsque la peau se met à bronzer ou que la personne se met à l’ombre. La gravité des symptômes physiques est proportionnelle au nombre de fois où une personne s’est exposée au soleil.

Les traitements préconisés

Avoir une excellente hygiène de vie est essentiel. Les aliments riches en antioxydants aident à prévenir l’allergie au soleil. Durant les tout premiers rayons solaires, mieux vaut éviter de prolonger une exposition au soleil au début. La peau a besoin de s’habituer progressivement aux rayons du soleil. 15 minutes peuvent largement suffire. Privilégiez également les vêtements légers si vous bronzez à l’ombre d’un parasol. Les rayons solaires peuvent en effet passer au travers le parasol. Environ deux semaines avant de partir en vacances, hydrater votre épiderme au maximum. Optez également pour un traitement homéopathique en prévention si vous avez déjà souffert d’allergie solaire. Ce type d’allergie a de fortes chances de revenir. Une allergie au soleil est aussi héréditaire. Ainsi, si votre maman en a souffert dans son jeune âge, vous avez de grandes chances d’en souffrir également. Pensez également à vérifier si vous suivez un traitement présentant un risque lié à la photosensibilisation. Si cela est nécessaire, prévoyez des sessions d’UV afin de préparer tout doucement votre épiderme aux rayons du soleil. En cas d’allergie due au soleil, optez aussi pour une crème solaire offrant un haut indice de protection, tel qu’un écran total. La crème est à appliquer après la baignade, toutes les trois heures. Limiter son exposition est une autre solution efficace de faire face à une allergie due au soleil. Et après une réaction allergique, couvrez-vous pour que l’épiderme puisse respirer. Pour soigner une démangeaison, suite à une allergie solaire, un antihistaminique est préconisé.

Laissez un commentaire