A QUOI SERT UN OSCILLOSCOPE

0 commentaire

Dans le mot « oscilloscope » ou « oscillographe » apparaît évident l’idée scruter l’oscillation mais de quelle oscillation parle-t-on et pour quels besoins mesurer cette oscillation, c’est ce que nous allons voir dans ce qui va suivre.

Présentation de l’oscilloscope

L’oscilloscope est un appareil de mesure servant à faire apparaître sur écran à des fins d’analyse le comportement d’une tension électrique ou d’une autre grandeur physique dont la manifestation peut être transformée en tension électrique au moyen d’un convertisseur ou d’un capteur adapté. La manifestation visible de ce comportement s’obtient par l’affichage d’un spot lumineux qui monte ou descend suivant la valeur de la tension à chaque instant « t », ce qui, au fil du temps et par le balayage de l’écran sur le plan horizontal, se transforme en une oscillation dont le rendu s’appelle oscillogramme. L’appareil s’installe en dérivation du dipôle dont on veut mesurer la tension. L’achat du matériel est un investissement qui peut être réduit par l’acquisition d’un oscilloscope d’occasion.

L’oscilloscope, pour quoi faire ?

En bref, l’oscilloscope est conçu pour visualiser les signaux électriques. Il permet de déterminer la tension minimale et la tension maximale d’un courant. On l’utilise aussi quand on a besoin de savoir si la tension d’un système est périodique ou non et si elle est périodique, d’en déterminer le motif élémentaire et bien sûr la période. La variation verticale de l’oscillogramme indique la fluctuation du voltage. La sensibilité verticale est déterminée par les divisions verticales exprimées en Volt(s) par division (V/DIV) et pouvant être réglées à l’aide d’un bouton. Suivant l’axe horizontal qui est l’axe des temps, le balayage est exprimé en milliseconde par division (ms/DIV). L’oscilloscope peut être utilisé en mode sans balayage si c’est juste pour mesurer la valeur des tensions et en mode balayage pour visualiser la période d’une tension alternative.

Deux types d’oscilloscopes

Le modèle traditionnellement connu est l’oscilloscope analogique dont le tube cathodique pointe un spot sur l’écran pour tracer au fil du temps une courbe sinusoïdale. Fonctionnant en mode balayage, il permet de mettre en évidence des caractéristiques de dipôle et un déphasage entre deux tensions sinusoïdales et aussi de générer une courbe à analyser. Ce modèle est actuellement dans sa phase d’obsolescence et est progressivement remplacé par le modèle numérique qui est à la fois facile d’utilisation, peu coûteux et d’un format très compact. Le digital a si vite gagné le marché qu’il est aujourd’hui déjà possible de trouver facilement un oscilloscope d’occasion du modèle numérique. Ce type permet la mesure des caractéristiques du signal électrique et le décodage de signaux numériques entre autres.

On se sert de l’oscilloscope pour observer dans le temps un signal électrique dans le but d’en déterminer les valeurs de la tension et éventuellement la périodicité. Avec l’arrivée de l’oscilloscope numérique qui a supplanté la version analogique, on parvient à déduire des caractéristiques du signal comme la valeur de crête, la valeur efficace et la fréquence.

Laissez un commentaire